Adaptation

« La compréhension d’un récit est la construction d’une représentation mentale de l’histoire racontée. » Goigoux et Cèbe appellent cette activité « faire un film ». L’adaptation d’un récit en film d’animation nous semble ainsi contribuer à la construction d’une représentation mentale, principe didactique énoncé par ces auteurs dans leur ouvrage « Lector & Lectrix » (Éditions Retz).

Pour amener les élèves à résoudre des problèmes de compréhension et d’interprétation repérés au préalable, on pourra leur proposer quelques questions pour amorcer une réflexion individuelle, sans perdre de vue que questionner n’est pas amener à comprendre : ce n’est qu’une étape. Ces questions n’appelleront pas de réponse écrite mais inviteront les élèves à traduire le texte en exprimant les idées qu’il porte avec leurs propres mots. L’objectif n’est pas de proposer aux élèves un parcours morcelé du texte, mais de guider leur activité pour les amener à construire une cohérence d’ensemble, qu’il s’agira de transposer en images et sons.

exemple de fiche de compréhension

exemple de questionnaire
en lien avec le film A l’école du combat sans armes

Les réponses des élèves seront confrontées, discutées à l’occasion de débats délibératifs ou interprétatifs. Les élèves apprennent à faire la  distinction entre ce que le texte dit et ce qu’il laisse au lecteur le soin de déduire.

Ce travail sera suivi d’un découpage du texte en séquences.

Moine_samourai_decoupe

Les élèves pourront ensuite entamer une réécriture scénarisée du récit à adapter.

scenario_bateau_Elisa_Jeanne

exemple d’écrit scénarisé rédigé par Elisa et Jeanne
(en lien avec le film des retrouvailles un peu courtes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *